Devoir de Philosophie

HISTOIRE DE LA MEDECINE (SUITE) (MANQUE 20 MINUTES DE COURS AU DEBUT DE LA K7) ?

Extrait du document

histoire
HISTOIRE DE LA MEDECINE (SUITE) (MANQUE 20 MINUTES DE COURS AU DEBUT DE LA K7) ??? Il fabrique des embarcations pour aller sur cette eau. Nous devons imaginer des moyens de percevoir autre chose dans ce monde. Il faut essayer de parcourir, de connaître des bruits de plus en plus importants. C'est notre objectif en tant qu'espèce humaine. Qu'est-ce qu'un chercheur finalement ? Dans la société, il dessine des objets d'une certaine manière, raconte des histoires par rapport aux objets de ce monde. Il se pose des questions: Est-ce la bonne histoire, est-ce le bon objet ? Ne pourrait-on pas voir autrement ? Ne pourrait-on pas raconter les choses autrement ? On ne peut pas dire que c'est la terre qui tourne sur elle-même. Un homme libre est quelqu'un se demandant pourquoi tout le monde croit, que c'est un cadavre, et pourquoi on veut lui faire croire que c'est un cadavre. Quel est l'intérêt des gens dirigeant la science, le pays, la politique ? Pourquoi disent-ils que ce que vous voyez est un cadavre, et pas autre chose ? N'y aurait-il pas autre chose à voir qui serait gênant pour ceux qui dirigent le pays dans ce domaine ? Vous devez maintenant découvrir personnellement la vérité. Exemple des problèmes posés. LA THEORIE DE LA GENETIQUE. Depuis le XIXème siècle, s'est constituée une théorie de la génétique. On est arrivé à la fin du XIXème siècle, à une sorte de consensus partagé par la quasi-totalité des chercheurs dans le monde entier. Cette théorie imagine que des gênes sont porteurs d'informations par rapport à un individu. Chez l'homme, l'ensemble des gênes contiendrait le plan de construction de l'organisme. Dans les pouvoirs génétiques de chaque individu, des instructions seraient portées par des cellules, pour qu'elles sachent comment se spécialiser, s'organiser pour former un individu. Il faut essayer de trouver où sont ces informations et comment elles circulent. D'innombrables expériences ont été promises pour comprendre. On a découvert des molécules qui sont échangées. Rien n'a été trouvé après une dizaine d'années d'expériences. Le virus du SIDA Si on réfléchit de cette manière, le virus du sida serait une sorte de petite machine mettant en oeuvre un programme, pour détruire l'individu. Ce virus ne comporte qu'une douzaine de protéines. 1 www.mediprepa.com On s'est dit que ce serait très facile d'examiner ces protéines, et de trouver les éléments supportant les ordres de destruction. Cela fait 15 ans que l'on étudie ce virus et aucune explication fondamentale de la maladie n'a été trouvée. Les globules blancs Dans ce système, les globules blancs sont imaginés comme obéissant à un programme pour protéger l'individu dans lequel ils se trouvent contre les infections. Les cellules ont un programme les mettant en liaison avec les autres, et les soumettant à l'intérêt des globules blancs. Elles ont donc un certain type limité de reproduction, de réparation. S'il y a prolifération, on imagine qu'il y a une erreur au programme, ou que des cellules échappent au programme. On a essayé depuis des dizaines et des dizaines d'années de trouver comment les cellules s'échappaient et comment le programme pouvait avoir une défaillance par rapport à elles. Depuis quelques années, un certain...

Liens utiles