Devoir de Philosophie

ALAIN : l'inconscient n'est pas un autre moi

Voir sur l'admin

Extrait du document

alain

C'est une erreur sur les pensées mêmes, que l'on croit conserver en soi comme des pensées dans les profon­deurs, qu'on reverra, qui auront grossi; ou comme des algues recouvertes d'une eau opaque, qui grandissent et se nourrissent, et que quelque coup de mer jettera sur la plage.

L'inconscient est une méprise sur le Moi, c'est une idolâtrie du corps. On a peur de l'inconscient; là se trouve logée la faute capitale. Un autre Moi me conduit qui me connaît et que je connais mal. L'hérédité est un fantôme du même genre

Cette idée de l'inconsciént, tant vantée et si bien vendue, je n'en fais rien ; [ ... ] quand j'ai voulu en user; afin de me mettre à la mode, elle n'a rien saisi de l'homme, ni rien éclairé.

 

De même qu'il y a des processus qui sont conscients d'une façon très vive, très aiguë et très saisissable, de même l'expérience vécue nous en présente d'autres qui ne sont conscients que d'une façon faible et même à peine discernable.

« « L'INCONSCIENT EST UNE MÉPRISE SUR LE MOI, C'EST UNE IDOLÂTRIE DU CORPS. ON A PEUR DE L'INCONSCIENT. » Alain Alain ( 1868-1951 ), professeur de philosophie, journaliste, écrivain, de son vrai nom Emile Chartier, se consacre par ses très nombreux livres (sur la morale, les beaux-arts, la philosophie) à la diffusion d'une pensée rationaliste qui réfute les courants à la mode au profit de « la grande philosophie » traditionnelle, représentée, selon lui, par Pla­ ton, Descartes, Hegel, Auguste Comte (dont les noms sont autant de: tête� de chapitres de cette histoire de la philo­ sophie composée par Alain et publiée sous le titre Idées). Il considère la philosophie comme un instrument de libération où l'esprit maîtrise l'imagination et les désordres de la passion. Cette victoire de la raison, qui est toujours à recommencer, passe par la soumission du corps et le rejet des inerties « qui, si on n'y prend garde, prennent le masque de la pensée ». Aussi Alain refuse-t-il, chaque fois qu'il a à s'exprimer sur ce point, la croyance à l'inconscient. Dans Eléments de philosophie, il écrit: «L'inconscient est une méprise sur le Moi, c'est une idolâtrie du corps. On a peur de l'inconscient; là se trouve logée la faute capitale. Un autre Moi me conduit qui me connaît et que je connais mal. L'hérédité est un fantôme du même genre» (Livre II, Chap. XVI). »

Le document : "ALAIN : l'inconscient n'est pas un autre moi" compte 2721 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document ALAIN : l'inconscient n'est pas un autre moi

Liens utiles