Devoir de Philosophie

Au regard de la pratique actuelle quant à l’éthique sociale et aux valeurs morales, un sociologue philosophe dit ceci : « le mensonge nourrit son maître, mais la vérité condamne ». Discutez et dégagez votre position personnelle par rapport à cette affirmation.

Extrait du document

mensonge

Plan

1)      Justification de la thèse :            

_ Dans quel sens le mensonge nourrit son maitre

_ Dans quel sens la vérité condamne

2)      Limites :

_ Le mensonge nourrit_ il toujours son maitre ?

_ La vérité condamne_ t_ elle toujours ?

3)      Synthèse : conciliation des points de vue et avis personnel 

« En effet, d'abord le mensonge c'est l'action de mentir ou d'affirmer le faux et nier le vrai. C'est aussi une affirmation contraire à la vérité et dite dans l'intention de tromper ; Ensuite la vérité par contre c'est la qualité de ce qui est conforme à la réalité. C'est aussi le caractère d'une connaissance ou d'une information conforme à la morale. En considérant ces deux termes quelle explication pouvonsdonner à l'affirmation de l'auteur ? Enfin l'auteur veut dire par là que le fait de dire le faux permet au détenteur du mensonge de survenir à ses fins , mais la réalité donne le contraire c'est-à-dire désapprouve ou blâme. En d'autre terme le menteur se sert dufaux pour vivre, mai la société utilise le vrai pour juger. Le mensonge nourrit son maitre comment cela est-il- possible ? Sur le plan socio-économique, l'homme peut utiliser son titre de chef ou de riche pour dire des mensonges aux autres afin d'obtenir ce qu'il veut ou se faire respecter. Malgré que ce sont des mensonges et grâce à la positionimportante de la personne dans la société, aucune autre personne ne peut la contredit. Car disons-nous souventqu'on ne contredit pas un grand. Par exemple en Afrique un chef de village qui envie de manger de la viande pourradire à son peuple qu'il a rêvé et qu'il ne pleura pas cette année et pour remédier à cela il faudra que chaque famillelui apporte un poulet pour faire des sacrifices. D'autre cas comme celui d'un banquier qui détourne de l'argent pourconstruire sa villa dira aux gens que c'est à son métier qu'il a pu économiser pour bâtir sa villa. En outre sur le plan culturel avec les connaissances et l'expérience qu'un individu peut disposer et par l'ignorance des autres pourra mentir en démontrant dans quel point il peut être fort ou intelligent. Par ailleurs sur le plan politique dans un état démagogue le gouvernement peux se servir du mensonge pour affirmer ce qui n'est ni réel ni réalisable afin d'obtenir plus du pouvoir sur le peuple. En conclusion la responsabilité, l'expérience, les connaissances et le pouvoir peut permettre à un individu de mentir dans le but de survenir à leurs besoins ; c'est ainsi et dans ce sens que le mensonge nourrit son maitre. La vérité considérer comme une qualité condamne, dans quels sens cela est-il- possible ? D'une part sur le plan social celui qui dit la vérité est détester ; tout le monde le fuit.par exemple un individu au lieu d'apporter des vivres aux habitants de son village, leur invite à travailler la terre pour trouver par eux tout enleur donnant les techniques pour améliorer leur production, ne sera pas la bienvenu. Ils préféreront celui qui pourraleur flatter en affirmant qu'il va leur donner la nourriture. Sur le plan de la presse et de la science d'autre part certains journalistes et scientifiques sont arrêtés ou tués du fait d'avoir publier des informations ou faits secrets d'un gouvernement d'un pays. Nous avons par exemplemoussa kata arrête au Niger en septembre 2007, Abdou Latif Coulibaly au Sénégal condamne pour diffamation ennovembre 2010 et en Russie Anna Stepanovna Politkovskaia assassinée le 7 octobre 2006 à Moscou. Et puis lesavant Galilée condamné à la prison à vie pour avoir dit que la terre tourne. En considérant tout ce qui a été dit plus haut nous constatons que sur le plan socio-économique, politique, presse et scientifique le mensonge nourrit son homme et la vérité condamne. Cependant le mensonge n'a-t-il pasdes limites ? Nourrit-il toujours son maitre ? Et la vérité étant une qualité et prônée par la société blâme- t- elle ou tout ou tard ne triomphe- t- elle pas toujours sur le mensonge ? En effet quand la vérité jaillit le mensonge perd son pouvoir ou ses forces. Alors sur le plan socio-économique le chef qui a par exemple, pour manger la viande trouve le prétexte d'escroquer sa population trouve le moyen derecommander à chaque chef de famille de son village de lui apporte un poulet pour des offrandes. Mais dès que lapopulation se rendra compte de son mensonge, ne le respectera plus. Aussi celui qui est pétri de connaissances et d'expériences pourra-t-il perdre sa réputation au cas où la société découvrira un jour la vérité des faits. L'homme de pouvoir enfin qui ne respecterait pas ses engagements envers son peuple ne sera plus crédible voir même lisible par exemple au prochain mandat. Au regard de tout ce qui a été dit plus haut, quel peut être notre point de vue ? Alors nous pouvons dire que quelqu'en soit l'art de mentir, la vérité fini par vaincre. Comme disait un proverbe africain « même si le mensonge marche pendant un an, la vérité le rattrape en une seule journée ». Par ailleurs lavérité permet d'être en règle vis-à-vis de notre entourage. Car elle libère, en un mot elle rend plus fort. Et parconséquent comme la vérité étant une qualité nous devrons la mettre au devant de tout. Que les uns donnent lebon exemple aux autres à travers leurs faits, leurs gestes et leurs dires, conforme aux valeurs et règles établies parla société. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles