Devoir de Philosophie

Devoir : OBLIGATION ET CONTRAINTE

Extrait du document

contrainte puisqu’il n’a plus la liberté de choisir. En s’opposant à l’accomplissement de la peine, il entre en conflit ouvert avec la Cité.

L’obéissance à la loi doit être librement consentie, donc un effet de la volonté du citoyen. Or, cela n’implique-t-il pas que le fondement du droit est en accord avec le caractère moral du devoir ?

Devoir et impératif catégorique

La dimension morale du devoir est au fondement de tous ses aspects, non seulement politiques mais aussi de convenance sociale : au sommet de la hiérarchie des valeurs, l’esprit est en quête d’un absolu. Cela permet de comprendre que, si cultures et histoire nous montrent que les devoirs sont relatifs, il ne faut pas pour autant renoncer à s’interroger sur l’existence d’une valeur absolue et d’une obligation universelle.

Or, peut-on penser un tel devoir qui, supérieur à tous les autres, serait un « impératif catégorique » (Kant) ? Chacun sait, par exemple, que si l’on ne doit pas mentir, c’est parce que le mensonge est condamnable par principe, 

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles