Devoir de Philosophie

Être libre, est-ce « avoir tous les droits » ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

Rousseau insiste sur l'obéissance à la Loi puisqu'elle exprime la volonté générale. « Trouver une forme d'association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé et par laquelle chacun s'unissant à tous n'obéisse pourtant qu'à lui-même et reste aussi libre qu'auparavant» (Rousseau) Le Contrat Social propose une solution à ce difficile problème : Le souverain c'est l'ensemble des membres de la société. Chaque homme est donc à la fois législateur et sujet : il obéit à la loi qu'il a lui-même établie. Cela suppose l'existence d'une volonté générale distincte de la somme des volontés particulières. Chaque homme a comme individu une volonté particulière qui le conduit à vouloir son intérêt particulier et qui en ce sens le conduit à s'opposer aux autres ; mais il a aussi comme citoyen une volonté générale qui lui fait vouloir le bien de l'ensemble dont il est membre. Il appartient à l'éducation de former cette volonté générale et Rousseau développera ce thème dans son projet de gouvernement pour la Pologne. « C'est l'éducation qui doit donner aux âmes la force nationale et diriger tellement leurs opinions et leurs goûts qu'elles soient patriotes par inclination, par passion, par nécessité. Un enfant en ouvrant les yeux doit voir la patrie et jusqu'à la mort ne doit plus voir qu'elle ». Les personnages historiques de Moïse ou de Lycurgue sont des exemples de législateurs qui sont parvenus à former leur peuple. Il est vrai que de nos jours, on ne peut guère espérer rencontrer de tels hommes ; c'est pourquoi, à défaut d'unanimité, les lois pourront ne traduire que la volonté de la majorité.

« « Trouver une forme d'association qui défende et protège de toute laforce commune la personne et les biens de chaque associé et parlaquelle chacun s'unissant à tous n'obéisse pourtant qu'à lui-même etreste aussi libre qu'auparavant» (Rousseau) Le Contrat Social propose une solution à ce difficile problème : Le souverainc'est l'ensemble des membres de la société. Chaque homme est donc à la foislégislateur et sujet : il obéit à la loi qu'il a lui-même établie. Cela supposel'existence d'une volonté générale distincte de la somme des volontésparticulières. Chaque homme a comme individu une volonté particulière qui leconduit à vouloir son intérêt particulier et qui en ce sens le conduit às'opposer aux autres ; mais il a aussi comme citoyen une volonté générale quilui fait vouloir le bien de l'ensemble dont il est membre. Il appartient àl'éducation de former cette volonté générale et Rousseau développera cethème dans son projet de gouvernement pour la Pologne. « C'est l'éducationqui doit donner aux âmes la force nationale et diriger tellement leurs opinionset leurs goûts qu'elles soient patriotes par inclination, par passion, parnécessité. Un enfant en ouvrant les yeux doit voir la patrie et jusqu'à la mortne doit plus voir qu'elle ». Les personnages historiques de Moïse ou deLycurgue sont des exemples de législateurs qui sont parvenus à former leur peuple. Il est vrai que de nos jours, on ne peut guère espérer rencontrer de tels hommes ; c'est pourquoi, à défautd'unanimité, les lois pourront ne traduire que la volonté de la majorité. C - ALORS ÊTRE LIBRE NOUS ENGAGE A RESPECTER LE CONTRAT SOCIAL. Il est nécessaire de faire preuve d'autonomie, c'est-à-dire de suivre soi-même la loi de la raison , celle que l'on s'estproprement donnée à soi-même. La pratique de nos droits doit s'appuyer sur une intention morale. "Agir par devoir" (Kant) devient alors une exigencepour être libre durablement. III - RÉFÉRENCES UTILES. ARENDT, La crise de la culture . MONTESQUIEU, L'esprit des lois . ROUSSEAU, Le Contrat Social . HOBBES, Le Léviathan . KANT, Critique de la Raison Pratique . IV - LES FAUSSES PISTES : On ne doit pas oublier le lien entre liberté et raison. On doit distinguer liberté et indépendance. Il faut chercher quel sens a la liberté. On n'est pas libre pour rien. »

Le document : "Être libre, est-ce « avoir tous les droits » ? " compte 880 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Être libre, est-ce « avoir tous les droits » ?

Liens utiles