Devoir de Philosophie

Expliquer et commenter ces deux vers de Verlaine : La vie humble aux travaux ennuyeux et faciles Est une oeuvre de choix qui veut beaucoup d'amour.

Extrait du document

verlaine

La famille est-elle en fête, c'est pour la ménagère un surcroît d'occu­pations qui la tiennent à l'écart des réjouissances auxquelles les autres prennent part, et lorsque les invités se réunissent à la table familiale, elle vient bien, par intermittence, prendre part à la conversation, mais fréquemment elle doit s'absenter pour veiller au fourneau et assurer le service.

 

La ménagère est au service de tous et tous, les enfants aussi bien que le père, trouvent naturel d'être servis par elle. On ne manque certes pas de louer le mari attentif à aider sa femme dans ses occupations de ménage;

« DE LA LITTÉRATURE A LA PSYCHOLOGIE 13 INTRODUCTION. - Les peuples conservent le souvenir des conquérants, de leurs grands bienfaiteurs et mème de leurs grands malfaiteurs; mais, dans leur mémoire, la masse de ceux de leurs ancêtres qui n'ont joué qu'un rôle obscur ne laisse aucune trace. Le commun des hommes, du reste, estime que c'est justice : lui aussi réserve son admiration pour fos gestes héroïques et les actions d'éclat, ne témoignant qu'indifférence ou même que mépris à quiconque n'a pas réussi à faire parler de lui. Le poète, planant bien haut au-dessus de la foule et regardant toutes choses d'un regard neuf et candide, est d'un tout autre sentiment La vie hwnble aux travaux ennuyeux et facües Est une œuvre de choix qui veut beaucoup d'amour. Nous allons tàcher, à l'école de VERLAINE, de prendre conscience de la difficulté de cette vie et de découYrir le ressort qui soutient ceux qui y trouvent leur bonheur. * * * Prenons d'abord un exemple de cette vie magnifiée par le poète. Nous ne le chercherons pas bien loin : ce sera la vie de ménagère, telle qu'elle est menée par nos mères dans l'immense majorité des familles. Pour la ménagère, c'est toute son existence qui est remplie de ces humbles travaux que personne ne songe à inscrire à un tableau d'hon­ neur. Dans cette pr1ofession, on ne compte pa.s les heures de service : ce service commence avant l "ouvert11re r1es magasins ou ateliers et se pour­ suit longtemps après leur fermeture: il ne chôme ni le dimanche ni durant la quinzaine du congé l('gal, car les besoirns de la famille restent toujowrs le·s mêmes. Quant à la retraite, aucune disposition législative n'en fixe l'âge : on sert tant qu Ïl reste quelque force à mettre à la disposition des siens. La journée de la ménagère se passe aux occupations les plus humbles : qu'il suffise de citer le balayage et l'entretien des planchers, la réfection quotidienne des lits et le biquotidien lavage de la vaisselle. Sans doute, dans la soirée, la ménagère dispose ordinairement de quelques heures pour s'asseoir et s'atteler à quelque travail d'aiguille dans lequel son goût a l'occasion de s'affirmer : tricotage, broderie ou encore confection de quelque article d'habillement pour ses enfants ou pour elle-même. Mais le plus souvent elle est obligée de sacrifier son plaisir de créer aux exi­ gences de l'économie : au lieu de faire du neuf, elle consacre son temps à l'entretien du linge et des habits qui feront ainsi deux fois plus d'usage, elle racommode le deux qui reste encore utilisable; passe des veillées au ravaudage des chaussettes, occupation par laquelle les hommes symboli­ sent volontiers le trarnil de la ménagère soigneuse. La famille est-elle en fète, c'est pour la ménagère un surcroît d'occu­ pations qui la tiennent à l'écart des réjouissances auxquelles les autres prennent part, et lorsque les invités se réunissent à la table familiale, elle vient bien, par intermittence, prendre part à la conversation, mais fréquemment elle doit s'absenter pour veiller au fourneau et assurer le service. La ménagère est au service de tous et tous, les enfants aussi bien que le père, trouvent naturel d'être servis par elle. On ne manque certes pas de louer le mari attentif à aider sa femme dans ses occupations de ménage; »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles