Devoir de Philosophie

Faut-il voir dans le travail l'activité humaine par excellence, ou bien une simple nécessité naturelle et sociale? Le travail Exercices est-il libération ou asservissement?

Extrait du document

travail

b) On dira alors que le travail produit un objet utile, objet de consommation, instrument de travail, service. C'est « produire de l'utile « que de produire du blé à partir de la terre, de l'engrais, de l'eau et de la semence; c'est produire de l'utile que de transporter de l'essence de Marseille à Paris.

En réalité, le concept de production existe. Et produire c'est bien faire apparaître de l'utile, comme inversement consommer c'est détruire de l'utile. Les deux concepts corrélatifs de production et de consommation sont des concepts rigoureusement délimités, qui sont à la base de la science économique. Mais produire n'est pas synonyme de travailler. Sans doute pourrait- on dire que le travail est une des formes de la production. Encore faudra-t-il chercher quel est le caractère propre de cette forme de production. Et puis, on peut produire quelque chose d'utile sans penser que l'on travaille, comme les enfants qui, par jeu, imitent leurs parents et cultivent un jardinet ou aident à faire la cuisine.

c) Le travail pourrait être défini alors comme une activité qui produit un gain. On dira que le travailleur « gagne sa vie « et celle de sa famille. Mais le travail n'est pas la seule activité qui produise un gain, car on peut gagner au jeu, à la loterie, aux courses; et inversement, faudra-t-il dire qu'un médecin qui soigne un malade gratuitement, un professeur qui donne une leçon particulière sans se faire payer, ne travaillent pas?

d) Le travail est imposé. C'est vrai en plusieurs sens : en un sens général d'abord, puisque les productions naturelles ne suffisent pas à satisfaire les besoins de l'homme et qu'il doit travailler pour les accroître; l'âge d'or, que certains placent à l'origine de l'humanité, les autres dans un avenir plus ou moins éloigné, au temps où «les navettes marcheront toutes seules «, comme dit ARISTOTE, est jusqu'à preuve du contraire un mythe ou une utopie.

« est-il libération ou asservissement? Travail manuel et travail intellectuel. Le travail et le jeu. Loisir et oisiveté. Valeur morale du travail. Créer et travailler. La division du travail. B - Inventaire des concepts. Famille du mot: Travail, travailler, travailleur, travailliste (isme). Concepts voisins: labeur, laborieux, labour (-er, -eur, -age), laboratoire, élaborer (-ation), collaborer (-ateur, -ation). tâche, tâcher, tâcheron; peine, peiner, pénible; produire, fabriquer, créer; bricoleur, amateur, Concepts opposés: travail et jeu; travail et loisir. Il - ÉLABORATION A - Forme de l'énoncé. L'énoncé pose expressément une question « ouverte », nous avons à y répondre 1 • B - Analyse du concept. 1° Le mot travail désigne proprement le bâti dans lequel on introduit et assujettit les animaux domestiques pour les ferrer ou les opérer, on peut donc dire : pour les « travailler ». Le mot a pris alors un sens dérivé : mani­ puler, tourmenter par de petites transformations prolongées, et non sans effort : le menuisier travaille une pièce de bois, le boulanger travaille la pâte, l'étudiant travaille une question 2 ; corrélativement, on dit aussi que le bois travaille lorsqu'il se déforme de lui-même, qu'une boisson travaille quand elle fermente. 2° Le mot travail a pris un sens beaucoup plus important parce que très usuel, mais néanmoins particulier, quand on l'applique à une certaine forme d'activité humaine. Il s'agit donc de déterminer dans quels cas et donc pour quelles raisons on considère une activité humaine comme un travail. Nous allons passer en revue, sans ordre pour commencer, comme d'habitude, les caractères qui nous semblent pouvoir constituer la définition du concept de travail, et nous les discuterons. a) Le travail consiste à transformer la nature; c'est la définition qui vient d'abord à l'esprit. Il faut donner à cette expression un sens assez large et 1. Ce sujet a déjà été examiné page 55. 2. Le Chapitre 3 de la Première partie de ce livre est consacré au « travail de la dissertation». »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles