Devoir de Philosophie

La recherche du bonheur est-elle une affaire privée ?

Extrait du document

Dissertation : La recherche du bonheur est-elle une affaire privée ? Le bonheur est une aspiration commune à tous de satisfaire pleinement et durablement ses désirs. En effet il semble que chaque individu est à sa recherche, chacun ayant une définition du bonheur qui lui est donc original, voire unique. Le terme recherche ici nous fait allusion à une idée d'activité : ici l'étymologie latine du mot bonheur : bonum augurium ainsi que la définition stoïcienne du bonheur, n'est pas prise en compte dans ce sujet dans la mesure où on ne peut assimiler la chance et l'acceptation du destin à la recherche de notre bonheur ; s'il ne dépendait pas de nous, à quoi bon le chercher ? De plus, être affairé à quelque chose signifie être en action ; rechercher activement son bonheur : étant un projet des plus personnels. D'où ici le questionnement de savoir s'il ne dépend que de nous : je suis le mieux placée pour définir mon bonheur et l'accomplir. Or il est invraisemblable de penser que je suis seul au monde : en effet Autrui est partout autour de moi, avec sa recherche du bonheur. Impossible de le nier. Etant donné que selon Aristote, je suis « un animal politique «, j'ai toujours cherché à vivre en communauté ; appelée la société, créant ainsi une hiérarchie , donc un pouvoir que nous nommons l'Etat, pour pouvoir accéder à des biens que je ne pouvais acquérir seul. Ainsi , d'un côté le bonheur relève bien d'une préoccupation individuelle, mais d'un autre côté, nous ne pouvons mener à bien la recherche et l'acquisition du bonheur que dans des conditions que seule l'Etat puisse offrir. Toute la question est donc de savoir dans quelle mesure la recherche du bonheur est-elle une affaire privée : comment concilier les préoccupations individuelles et les décisions politiques permettant la satisfaction du bien commun ? Nous répondrons à cette problématique en expliquant tout d'abord que la conception individualiste du bonheur en fait une recherche purement personnelle. Ensuite nous déterminerons en quoi le bonheur est le but de l'Etat à travers la politique pour enfin, justifier en quoi le bonheur personnel est une condition du bonheur commun. Notre vie ne prend véritablement sens qu'à travers l'aspiration au bonheur, le désir d'être heureux : tout ce que nous faisons est dans le but de trouver le bonheur. Sa recherche se matérialise par la recherche d'argent, d'amour? Par la satisfaction de nos désirs. Même si on a tendance à penser que le bonheur suprême est défini comme la satisfaction stable et durable de nos désirs, il n'en reste pas moins que le bonheur est une notion plus que subjective et donc qu'il est des plus personnels dans la mesure où il variera en fonction des désirs de chacun, étant plus différents les uns que les autres. Chacun aspire à une vie totalement unique, même s'il existe des « vies stéréotypes « comme par exemple l'American Dream ; avoir sa maison individuelle, sa voiture, sa famille avec deux enfants en général, ainsi que la technologie de communication et d'information telle la télé...

Liens utiles