Devoir de Philosophie

La science postule le déterminisme : la conscience semble exiger la liberté. Comment faut-il concilier le célèbre conflit ?

Extrait du document

conscience

B. Discussion. — Cette réponse pouvait maitre satisfaisante il y e deux ou trois siècles : elle l'est moins de nos jours. Depuis lors, en effet, ont apparu les sciences de l'esprit, ou sciences humaines qui, procédant dans l'ensemble comme les sciences de la nature, prétendent aboutir à des lois qui supposent le déterminisme. Le conflit reste donc entier : ou bien la vie de l'esprit sera déterminée comme les mouvements de la matière, ou bien il n'y aura pas de sciences de l'esprit, car, comme toute science, les sciences de l'esprit sont déterministes on elles ne sont pas.

D'ailleurs, ce n'est pas sans répugnance que, même avant la constitution des disciplines dénommées « sciences morales « ou « sciences humaines «, nombre de penseurs avaient admis l'indéterminisme de l'activité spiri­tuelle. En effet, comment expliquer alors, demande Liunterz (Théodicée, n° 48) nos déterminations P On répond que « c'est le privilège de la cause libre «; mais « ce n'est rien dire, c'est lui donner le privilège d'être chimé­rique «.

 

La distinction métaphysique de deux ordres de réalité soumis à 'des lois différentes• ne nous parait donc pas résoudre d'une façon satisfaisante le conflit que nous avons évoqué.

« LA LIBERTÉ Hl3 i'.135, p. 1M et suiv., '31'.J et suiv. - Déterminisme et libre-arbitre. Entretient! présidés par F. Go:-;sun, recueillis et Tédigés par H.-S. GAG'."EBI:>;, p. 18i-183. Editions du Griffon, .Neuchâtel, 1944. - E. Hu.;:-.T, Des fissures du déterminisme à l'émergence des finalités (Vigot, 1946). Travaux du JXe Congrès international de Philosoph-ie (Congrès Descartes, Paris, 1937), fas.c. VII : Causalité et détermi~ nismc (Hermann, 1!}31), p. 1-!52. La première oommunication (L. DE BROGLIE) est reproduite ùans Continu et Discontinu., p. 59-66. -On trouvera d'autres :réfé­ rences et cilatioms dans le tome I de notre Traité do philosophie, 2" oo., p. 724-72!.>. lNTnonucno:-;. « La science est déterministe n, a écrit POI:'\CAR:É (1). « elle l'est a priori; elle postule le déterminisme parce que, sans lui, elle ne pourrait être "· »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles