Devoir de Philosophie

L'argent fait-il le bonheur?

Extrait du document

L'argent fait-il le bonheur ? Aujourd'hui, notre monde est régi par l'argent, la course à la prospérité. Pouvons nous cependant dire que l'argent fait le bonheur ? Assure-t-il le bien-être ? Le « bien-être « est une notion complexe. Son sens est différent d'un dictionnaire à l'autre, mais il fait généralement intervenir les notions de bonheur, de santé et donc de prospérité, mais cela suffit-il ? Le bien-être n'est pas chiffrable avec précision. Il existe néanmoins de nouveaux indicateurs qui remettent en cause la sacralisation du PIB pour mesurer le développement. Ils permettent de mesurer différents composants du bien-être, ce qui permet d'avoir une approche assez globale de cette notion. Les indicateurs de la croissance économique peuvent-ils refléter de façon adéquate le développement et le niveau du bien-être ? Certains pays franchissent le pas comme le Boutan qui a instauré un indicateur de bonheur brut. Nous aborderons dans un premier temps les alternatives à la course à la richesse, avec notamment ces nouveaux indicateurs puis nous observons par la suite leurs limites. I - De nouveaux indicateurs qui remettent en cause cette constante course à la prospérité 1)score moyen de bonheur Les déterminants du bien-être individuel et collectif ne se limitent évidemment pas à la production et à la consommation de ressources économiques. Plusieurs pistes ont donc été explorées dans le but d'étendre les agrégats des comptes nationaux à divers autres aspects qui présentent un intérêt pour les individus et pour la collectivité. L'évaluation monétaire de facteurs non marchands repose sur un certain nombre d'...

« indicateurs sociaux augmentent moins vite, pire, les « mauvais » comme le sucide ou le taux de pauvreté relative augmentent plus vite (se voit en négatif sur la graphe cf légende) 3) Point de vue environnemental La qualité de l’environnement influe sur le bien-être. Un environnement de mauvaise qualité (air et eau pollués,par exemple) peut se traduire par des problèmes de santé,et certaines formes de pollution peuvent réduire la valeur d’agrément du milieu naturel. Et même si l’état actuel de l’environnement n’a pas pour le moment d’effets nocifs sensibles, il peut en avoir pour les générations futures,et donc être préjudiciable au bien-être des individus d’aujourd’hui qui sont soucieux des conditions de vie des générations à venir. Les préoccupations concernant le changement climatique illustrent bien cet aspect intertemporel du bien-être. Transition : Néanmoins, pour une amélioration durable de ces facteurs sociaux et environnemental, il faut être dans la capacité de générer des revenus. II – Le lien entre l'argent et le bonheur est donc remis en question 1) De l'argent à rendre malade L'argent peut être à l'origine de comportements déviants, ce qui représente dès lors une menace pour les individus victimes de ces déviances. On distingue trois « pathologies monétaires » l'avare,le prodigue et le cynique. L'avare et le prodigue accordent une place centrale à l'argent dans leur vies, ils ne vivent que pour lui : l'avare le conserve tandis que le prodigue le dépense. Le cynique est lui plus caractéristique de notre modernité, car il utilise l'argent pour remettre en cause les systèmes de valeurs. Il prend plaisir à les détruire. Pour ces « malades monétaires », aucun bonheur n'est possible. L'argent détériore leur vie car avec l'argent tout se vaut, alors plus rien ne vaut. Dès lors, »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles