Devoir de Philosophie

Le doute est-il la manifestation de la liberté de l'esprit?

Extrait du document

esprit
Il faut être clair sur ce point. Ce qu'il conteste, c'est la façon de faire travailler. ·         Le travail manufacturier, dans lequel l'homme utilise l'outil, est un travail permettant cette liberté, car l'homme est l'origine de l'ouvrage. Mais dans les manufactures, l'homme devient une force, un outil. En ce sens, il n'est plus dans un axe d'amélioration de soi par le travail. «Dès que l'homme, au lieu d'agir avec l'outil sur l'objet de travail, n'agit plus que comme moteur d'une machine-outil, l'eau, le vent, la vapeur peuvent le remplacer, et le déguisement de la force motrice sous des muscles humains devient purement accidentel.» Marx. ·         Nous le voyons ici, la manifestation de la liberté dans le travail est soumise à une condition : celle de la productivité. Nietzsche, lui aussi, manifestait une réticence à voir dans tout travail une liberté. ·         Ce n'est pas parce qu'un travail est dur ou difficile qu'il n'est pas facteur de liberté, mais bien parce qu'il n'a pour objectif qu'une compétitivité qui fait passer l'homme de fin à moyen.

Liens utiles