Devoir de Philosophie

Le Doute, manifestation de la liberté d'esprit ?

Extrait du document

esprit

En effet, c’est déjà une mise en garde que l’on peut voir chez Descartes dans les Méditations métaphysiques en disant notamment que son doute était méthodique et qu’il doit se résoudre dans un savoir positif au risque de ne devenir qu’un scepticisme. Le doute doit être provisoire et méthodique. Il doit permettre de séparer ce qui révèle de l’opinion et de la certitude. Le doute n’est qu’un moment de l’esprit en quête du vrai. Si Descartes par son doute à voulu s’écarter du doute sceptique ne voulant jamais rien affirmer dans un sens ou dans l’autre, d’où l’idée de balancement. Il est important de voir que la solution du doute cartésien n’est possible que par l’existence du concept de « certitude «. Sinon ce doute ne serait pas alors la vérité de l’esprit mais bien son humiliation en tant que signe de son ignorance ou signe du fait que nous pensons savoir ce que nous ne savons pas. Or, Descartes pour affirmer la notion de certitude la fait reposer notamment sur l’intervention et l’existence de Dieu tel qu’on peu le voir dans le Discours de la méthode. De plus, la certitude n’est qu’une certitude psychologique, c'est-à-dire le fruit d’une coutume, d’une habitude, mais ce doute, s’il est certes nécessaire, ne peut se résoudre dans l’affirmation d’une certitude.

Liens utiles