Devoir de Philosophie

l'ignorance fait-elle obstacle à la liberté

Extrait du document

En d’autres termes, nous pouvons admettre que finalement l’ignorant est emprisonné dans une sorte de cercle vicieux qui se referme chaque fois un peu plus l’empêchant d’être totalement libre.
Dans son allégorie de la cavernequi ouvre le livre VII de La République, Platon nous fait part d’une belle image. Des hommes sont enchainés dans une caverne, ils n’ont jamais vus directement le jour et ne connaissent que les ombres projetées sur les murs par un léger feu allumé derrière eux. Un beau jour l’un d’eux parvint à se libérer des chaines et décide de graver la grotte, éblouit par la lumière, il finit par connaître le soleil, qui se trouve être la source de toutes connaissances chez les philosophes. Cette métaphore nous explique à la perfection que la liberté et l'ignorance ne sont jamais allées de pair.


En conclusion, l’analyse qui précède nous a permis de constater que l’ignorance s’oppose radicalement à la liberté.
De fait que, même si la volonté peut en effet rendre l’individu libre d’une certaine manière, il se verra très vite entravé pas l’influence que son entourage lui portera.
Par ailleurs, Kant nous explicite clairement la façon dont l’inculte peut se percevoir, et nous comprenons dés lors, que l’ignorance n’est qu’un terme qui peut se modifier sans peine c’est d’ailleurs ce que nous confirme la célèbre allégorie de la caverne. 
Victor Hugo dira « la liberté commence là où finit l’ignorance » 
Cependant, peut-on dire pour autant que la connaissance permet de se libérer ?

« De plus, quelqu'un d'ignorant pourrait acquérir une forme de liberté autrement qu'intellectuellement. Il y a d'autres moyens tels que l'argent ou la simplicité d'esprit. En effet, vivre libre c'est aussi vivre sans contraintes. Une personne simple d'esprit n'a pas besoin de beaucoup de choses pour se sentir heureux, il aura donc en contrepartie presque aucune contrainte. Quant à quelqu'un de riche, la plupart de ses contraintes peuvent être réglées grâce à son argent. Par exemple, « l'imbécile heureux » est une personne simple d'esprit par son manque de réflexion. Un imbécile heureux va agir très souvent de manière instinctive donc d'une façon irréfléchie : sans avoir de préoccupations des actes qu'il va commettre. Il ne va alors même pas réfléchir à ce qu'il fait, il aura une impression de ne pas avoir d'obligation et une sensation de liberté. En conclusion, Sources : http://www.dhnet.be/infos/societe/article/280451/10-des -belges -analphabetes.html http://www.blogdemagog.com/site/articles/antiprop/propagande.htm#II16 http://front14janvier.net/Mohamed-Hassan-Les -causes-de-la.html http://www.ed4web.collegeem.qc.ca/prof/rthomas/textes/surreal.htm http://lartpourtous.blog.tdg.ch/archive/2010/06/24/le-surrealisme-ou-l-art-de-l-esprit-invent.html http://www.devoir -de-philosophie.com/dissertation -peut -etre-imbecile -heureux -suite-10178b.html »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles