Devoir de Philosophie

L’imagination et l’image Baruch Spinoza, EÉthique, II, XVII, scolie.

Extrait du document

spinoza

1 «[...] Les affections du corps humain dont les idées nous représentent les corps

extérieurs comme présents, nous les appellerons images des choses, quoiqu’elles ne reproduisent pas les figures des choses. Et lorsque l’esprit considère les corps sous ce rapport, nous dirons qu’il imagine. Et ici, pour esquisser la théorie de l’er-

5 reur, je voudrais que l’on remarque que les imaginations de l’esprit, considérées en soi, ne contiennent pas d’erreur, autrement dit que l’esprit n’est pas dans l’erreur parce qu’il imagine, mais en tant seulement qu’il est considéré comme privé de l’idée qui exclut l’existence des choses qu’il imagine présentes. Car si l’eSprit, en imaginant présentes des choses qui n’existent pas, savait en même temps que ces 10 choses n’existent pas réellement, il regarderait cette puissance d'imaginer1'comme une vertu de sa nature, et non comme un vice ; surtout si cette faculté d’imaginer dépendait de sa nature seule, c’est-à-dire si la faculté d’imaginer de l’esprit, était libre. »

« b. Représentation et rejm1duction ..... affection du corps humain, car une telle affection est une ..... sensation. Imaginer, ce n'est donc pas sentir. L'image est de ..... l'ordre non de la sensation, mais de la représentation. En ce ..... sens, elle ne nous présente pas le sensible, mais nous le ..... représente par une idée des affections du corps humain. L'image se définit donc par son pouvoir de représentation .... de la cmporéité. Une image serait alors ce qui nous relierait à ..... l'extériorité en se présentant comme une« image des choses» . ..... La nature de l'image est définie par sa fonction de liaison à ..... autre chose qu'à elle-même qu'elle rend présente à l'esprit. ..... Sa nature est contenue dans sa relativité par laquelle elle ren­ ····· voie à un corps extérieur à elle. Comment nous représente t-elle le corps extérieur ? Une image nous livre une représentation du cmps « comme pré­ ····· sent ». C'est sur le mode de la présence que l'image nous ..... livre une représentation du corps, ce qui ne veut pas dire que ..... ce corps extérieur soit réellement et actuellement présent. Il ..... est comme présent. Que le corps extérieur soit réellement présent ou absent, ..... son image nous le représente sur le mode de la présence. En ..... ce sens, une image n'est pas liée à la présence d'un corps .... extérieur affectant mon corps. Une image peut être une ..... résurgence ou un souvenir par lequel le passé se trouve res­ ····· suscité dans notre esprit. Le pouvoir de l'image consiste à ..... rendre présent ce qui est absent ou réel ce qui est irréel, ..... c'est-à-dire, dans tous les cas, à montrer l'objet comme pré­ ..... sent. Quelles informations nous livre cette représentation sur ..... les objets extérieurs ? Spinoza apporte une précision à cette première définition ..... de l'image comme représentation des corps en distinguant la .... représentation de la reproduction. Ce qui est ainsi représenté ..... n'est pas pour autant reproduit. Cette définition de l'image ..... est reprise là du point de "TIC de la connaissance qui assigne des limites à ce pouvoir de la représentation des corps . ..... L'image nous livre le corps « comme présent», c'est-à-dire ..... comme existant et "non dans sa nature ou dans « ses figures » . ..... Une image porte sur la chose considérée dans son existence ..... et non dans son essence ou dans ses« figures». Elle n'est pas ..... semblable à un cachet de cire qui reproduit fidèlement, à travers sa figure en relief, la figure en creux de son empreinte. 19 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles