Devoir de Philosophie

Ne doit-on tenir pour vrai que ce qui est démontrable et contrôlable par l'expérience ? Ce qui échappe à ce contrôle est-il nécessairement faux ou mensonger ?

Extrait du document

Mais si l'on a besoin de prouver les vérités expérimentales afin d'établir des lois et des théories reconnues rationnellement par tous, et qui permettent d'agir sur le monde physique, qu'en est-il des vérités qui échappent au contrôle de la logique et des mathématiques, ce que Pascal appelle les «vérités du coeur « ?

Descartes conçoit la philosophie comme « de longues chaînes de raison « et sa méthode demeure essentiellement démonstrative. Même lors‑

qu'il s'agit de l'existence de Dieu, il parle de preuves. Dans les Méditations métaphysiques, Descartes fournit une double preuve de l'existence de Dieu par l'idée de perfection et l'idée d'infini qui sont en moi, moi qui suis un être imparfait et limité, à la fois par le temps et par mon entendement. Je 

« • Interrogez-vous sur le contenu de la vérité : de quel genre de vérité s'agit-il? N'y a-t-il que des vérités scientifiques, rationnelles? N'y a-t­ il pas des vérités du cœur? • Problématique Ne doit-on tenir pour vrai que ce qui est démontrable et contrôlable par l'expérience? Ce qui échappe à ce contrôle est-il nécessairement faux ou mensonger ? • Organisation du plan •Prouver, c'est conduire infailliblement à admettre la vérité d'un fait, d'une proposition, que l'on vient de mettre à l'épreuve. Le philosophe et le savant ont ce souci de démontrer et de ne tenir pour vrai que ce qui a été rigoureusement démontré. • Mais il n'y a pas que des vérités de la raison. Les vérités du cœur sont aussi essentielles que les vérités scientifiques. Par contre, elles ne se prouvent pas rationnellement mais s'éprouvent intuitivement. • Si la vérité se reconnaît à sa nécessité et à son universalité, il existe pourtant des vérités indémontrables, comme la liberté. C'est ce qu'af­ firme Kant lorsqu'il parle de postulats de la raison pratique. Il ne s'agit pas d'intuition au sens pascalien, mais de« foi rationnelle» qui fonde la possibilité de la morale. CORRIGÉ [Dissertation rédigée] [Introduction] Peut-on tout démontrer? Et est-il nécessaire de tout démontrer? Platon disait que philosopher,« c'est aller au vrai avec toute son âme», et tous les philosophes se sont intéressés à la vérité, soit pour l'at­ teindre, soit pour en montrer l'illusion. Mais toute vérité, c'est-à-dire n'importe quelle espèce de vérité -qu'elle soit scientifique ou méta­ physique-, pour s'établir comme vraie, doit-elle nécessairement recourir à la preuve, à la démonstration? N'y a-t-il pas des vérités qui échappent à cette règle, tout en restant paradoxalement des vérités? [I. Le souci de prouver] La vérité est ce dont on ne peut douter. Ainsi pense-t-on commu­ nément. Elle est évidente. « Le bon sens est la chose du monde la mieux »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles