Devoir de Philosophie

Nietzsche: théorie et expérience

Extrait du document

nietzsche

Dégagez l’intérêt philosophique de ce texte en procédant à son étude ordonnée.

À tout prendre, les méthodes scientifiques sont un aboutissement de la recherche au moins aussi important que n'importe quel autre de ses résultats; car c'est sur l'intelligence de la méthode que repose l'esprit scientifique, et tous les résultats de la science ne pourraient empêcher, si lesdites méthodes venaient à se perdre, une recrudescence de la superstition et de l'absurdité reprenant le dessus. Des gens intelligents peuvent bien apprendre tout ce qu'ils veulent des résultats de la science, on n'en remarque pas moins à leur conversation, et notamment aux hypothèses qui y paraissent, que l'esprit scientifique leur fait toujours défaut : ils n'ont pas cette méfiance instinctive pour les aberrations de la pensée qui a pris racine dans l'âme de tout homme de science à la suite d'un long exercice. Il leur suffit de trouver une hypothèse quelconque sur une matière donnée, et les voilà tout feu tout flamme pour elle, s'imaginant qu'ainsi tout est dit. Avoir une opinion, c'est bel et bien pour eux s'en faire les fanatiques et la . prendre dorénavant à cœur en guise de conviction. Y a-t-il une chose inexpliquée, ils s'échauffent pour la première fantaisie qui leur passe par la tête et ressemble à une explication; il en résulte continuellement, surtout dans le domaine de la politique, les pires conséquences.

Nietzsche

En dehors de l’évocation initiale de l’idée directrice et de l’ouverture finale sur le thème de la politique, ce texte est d’un seul tenant : il serait artificiel de vouloir découper en plusieurs parties le portrait de ceux qui manquent d’esprit scientifique. Nietzsche cartésien ? l’esprit scientifique repose avant tout sur la maîtrise des « méthodes ». Réfléchissez au rapport avec la « méthode » proposée par Descartes.

Apprendre et penser : « Des gens intelligents »... mais dépourvus d’esprit scientifique en restent au stade de l’opinion dont ils se font les « fanatiques ». N’est-il pas surprenant que l’auteur ne vante pas l’assurance de la démarche scientifique mais souligne au contraire sa « méfiance instinctive » ?

Les conséquences : elles sont désastreuses, surtout, dit l’auteur, « en politique ». Pourquoi cette allusion surprenante?

« « l'esprit scientifique », que Nietzsche évoque à travers la cri­ tique de ceux qui en s.ont dép9urvus. La question est donc ici :qu'appelle-t-on «l'esprit scientifique» ? Consiste-t-il à connaitre des choses ou à savoir penser? En dehors de l'évocation initiale de l'idée directrice et de l'ou­ verture finale sur le thème de la politique, ce texte est d'un seul tenant : il serait artificiel de vouloir découper en plusieurs par­ ties le portrait de ceux qui manquent d'esprit scientifique. · Nietzsche cartésien? l'esprit scientifique repose avant tout sur la maîtrise des « méthodes ». Réfléchissez au rapport avec la « méthode » proposée par Descartes. Apprendre et penser : « Des gens intelligents » ... mais dépourvus d'esprit scientifique en restent au stade de l'opinion dont ils se font les « fanatiques ». N'est-il pas surprenant que l'auteur ne vante pas l'assurance· de la démarche_ scientifique mais souligne au·contraire sa« méfiance instinctive» ? Les conséquences: elles sont désastreuses, surtout, dit l'au­ teur, « en politique ». Pourquoi cette allusion surprenante? +++++++++++++++++++++++++ EXPLICITER LES TERMES On remarquera particulièrement, dans ce texte, les couples de notions opposées. -«les méthodes scientifiques» I «la superstition» : on.peut penser qu'il s'agit des procédures qui permettent, à partir d'hypothèses données, d'en déduire de façon rigoureuse de conséquences valides que l'on pourra vérifier expérimentale­ ment. Pourquoi alors Nietzsche peut-il affirmer que les méthodes, au lieu d'être une condition de départ, sont « un aboutissement de la recherche » et font donc partie de ses « résultats » ? -« l'esprit scientifique » I « l'intelligence» : n'est-il pas surpre­ nant de voir Nietzsche opposer ces deux notions ? Pour Nietzsche, l'esprit scientifique semble impliquer une finesse supérieure et non la simple capacité d'effectuer des calculs même complexes. -« cette méfiance instinctive [. .. ] à la suite d'un long exer­ cice» :alors que Descartes souligne /'assurance et la confiance ~ 1 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles