Devoir de Philosophie

Philo : l'homme est-il libre par la pensée ?

Extrait du document

« De la même façon, les règles morales qui s’imposent à l’homme le privent aussi de sa liberté. En effet, un homme ne peut agir comme il le veut, mais en fonction des règles morales d e sa société. Pour Caliclès, l’homme qui accepte de subir le jugement moral de sa société est un esclave. Il est incapable d’assumer ses désirs par crainte du jugement moral des autres. Son acceptation de subir une morale qui va contre ses désirs, le prive de sa liberté. Ainsi, dans Les Essais Montaigne rapporte le vie des cannibales et les jugements moraux que font les Européens à leur encontre. Cela montre bien que la liberté de chacun est soumise à la morale de son pays . L’action de l’homme qui va être accepté moralement dans un pays, ne le sera pas dans un autre. La morale pèse lourdement sur l’homme. Par conséquent, ces nombreuses contraintes qui pèsent sur l’homme le privent de sa liberté. Mais l’homme, du latin « humanitas » est selon Arist ote « un être doué de raison ». C’est en ce sens qu’il se distingue de l’animal. C’est cette faculté de penser qui va lui permettre d’exercer sa liberté. La pensée est en effet, selon Kant, l’essence de l’homme. Le philosophe énonce trois maximes de la pensée dans Critique de la faculté de juger : Premièrement, « penser par soi -même », deuxièmement « Penser en se mettant à la place de tout autre », troisièmement : « Toujours penser en accord avec soi -même ». Tout homme doit sui vre ces troix maximes pour faire bon usage de sa pensée et que celle -ci lui permette d’exercer sa liberté. Car les suivre lui permettra d’entendre, du juger et de raisonner. Et donc, de décider de lui même. Et le fait de savoir décider d’une chose de maniè re réfléchie est le signe que l’on est libre de prendre cette décison et que l’on n’en est pas empêché par une contrainte. La faculté de réfléchir de l’homme lui permet également d’accéder à la vérité et par la suite donc, à la liberté. C’est ce que démon tre Platon avec « l‘allégorie de la caverne ». Tous ces hommes sont prisonniers de la caverne et pensent que ce qu’ils voient (les ombres sur le mur du fond) sont la vérité et la réalité. Ils ne se posent pas de question. Ne réfléchissent pas. Ce que les p risonniers pensent être une pensée personnelle n’est en fait qu’une croyance. La caverne represente l’esprit qui ne réfléchit pas, qui est juste obéissance à une croyance, à une opinion. Sortir de cette opinion toute faite, de ce jugement ( sortir de la ca verne) est un chemin difficile pour ces hommes , et certains voudront retourner dans la caverne . Cela nécessite qu’ils soient capable s de réfléchir, de douter de ce qu’ils pensent réel. Platon explique cette allégorie à son élève pour lui démontrer l’intérê t de réfléchir. L’homme ne peut être libre que s’il réfléchit, c’est donc sa faculté de penser qui va le libérer et lui faire voir le monde réel. C’est s a capacité de réfléchir , qui va également empêcher l’homme de tomber dans les filets des sectes ou des fanatiques qu’ils soient religieux ou non. C’est »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles