Devoir de Philosophie

Pouvoir réaliser tous ses désirs est-ce être libre ?

Publié le 26/01/2010

Extrait du document

« Etre libre, est-ce faire ce que l'on désire ? Introduction Dans l'opinion courante, on a tendance à dire qu'être libre consiste à faire tout ce que l'on désire. La liberté estassociée à la notion de bonheur, de réalisation personnelle. Etre malheureux est signe que l'on ne s'épanouit pas. Lemalheur étant l'opposé de la liberté. Il existe une autre opinion où l'idée d'obtenir tout ce que l'on désire entraîne dene plus connaître la satisfaction. C'est la théorie de « l' enfant gâté » qui oubli peu à peu ce en quoi consiste lebonheur des choses simple. Le désir est la capacité à répondre à une frustration. La troisième hypothèse poursuitl'idée que si tout le monde peut faire ce qu'il désire, notre société deviendra liberticide, ce sera « l'anarchie ». Etre libre 1) Nécessité naturelle et liberté. Il est clair que l'on ne fait pas tout ce que l'on désire. Celui-ci est limité par la nécessité naturelle. Il y a une limitedu corps humain. Si la liberté existe, ce n'est pas faire ce que l'on désire dans le sens où on va contre lesnécessités naturelles. La liberté a donc un cadre : les nécessités naturelles. 2) Contrainte humaine et liberté La liberté est souvent pensée comme une marge de manœuvre qu'il nous reste face à des contraintes humainesdonnées par les hommes. Les anarchistes pensent qu'être libre c'est ne pas obéir à une contrainte humaineextérieure. Il s'agit de rester autonome. Leur formule habituelle que l'on retrouve chez Bakounine est « Ni Dieu NiMaître ». Le « vrai anarchiste » est athée et refuse d'obtempérer à Dieu. Bakounine était russe et sortait de l'égliseorthodoxe. Il sentait que la religion pouvait avoir une fonction politique. Elle était utilisé par les tsars pour faire« passer » certaines choses. Un être humain libre n'a pas besoin d'un maître qui ne ferait que l'infantiliser. Lesanarchistes estiment que le maître est le dirigeant politique. Ils refusent l'état, qui est une institution politique qui secaractérise par trois pouvoirs (legislatif, exécutif, judiciaire) Le pouvoir de l'état repose aussi, en dernière instance,sur l'usage de la violence. L'anarchiste est contre le pouvoir étatique. Les anarchistes ne sont pas forcémentrévolutionnaires, ils veulent l'abolition de l'état. Selon eux, il faut faire confiance aux individus, il existe unesociabilité naturelle. Ils considèrent que l'état est là pour infantiliser les citoyens. La transition sera difficile maisl'état va s'auto organisé et nous n'aurons plus besoin d'un état. Pour les anarchistes, les être humain sont commentdes enfants, sous pression et privés de liberté mais il faut les éduquer à la liberté. Etre libre ce serait refuser toutecontrainte extérieure. On peut donc faire tous ce que l'on désire personnellement à condition de suivre saconscience morale. Peut-être sont ils trop optimiste ? Conclusion : La liberté ne consiste pas à faire tout ce que l'on désire, il faut se résigner et accepter certaines contraintes comment les lois naturelles que l'on peut apprendre à connaître pour les utiliser à son avantage (=technique : par exemple nous ne pouvons pas voler mais les avions le peuvent.) Il y a aussi des contraintes socialesmais elles ne ruinent pas forcément notre liberté. L'autonomie intellectuelle appelé liberté de penser permet l'action. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles