Devoir de Philosophie

Résumé de cours de philosophie: comment réussir en philosophie ?

Extrait du document

LECON 3 : AUTRUI . Autrui est un être aliénateur dans la mesure ou : - l’autre me prive de ma liberté Jean Paul SARTRE : L’autre par son regard qui conduit sa conscience à porter un jugement de valeur sur mes actes fait que j’ai homme. Son regard freine mes actions et m’empêche de manifester mes envies. REUSSIR EN PHILOSOPHIE BAKAYOKO ABDOULAYE 6 <> - Nos rapports sont basés sur le conflit L’autre est toujours mon rival dans la lutte pour la vie. Il cherche à satisfaire les mêmes besoins que moi et cette rivalité va engendrer un conflit de conscience. La conscience vainqueur va ôter la liberté de la conscience vaincue. Ainsi Hegel affirmait : << la relation qui existe entre l’autre et moi s’établit toujours sur la base du conflit >> - Autrui est danger pour moi L’homme représente une menace permanente pour son prochain. En effet à l’état de nature c’est la guerre de tous contre tous caractérisé par la loi du plus fort. Thomas Hobbes : << l’homme est un loup pour l’homme >> Notre souffrance est donc imputable à la présence de l’autre  Autrui est source de bonheur dans la mesure ou : - l’homme est un être social C’est au sein de la société que l’homme trouve le véritable bonheur car il est depar sa nature un être social. En effet tout homme a besoin de la chaleur de ses proches (amis, parents, camarades …) pour être heureux. Seydou Badjan : << l’homme n’est rien sans les autres. C’est dans les bras quenous venons au monde. C’est dans les bras que nous partirons >> Aristote : << l’homme est un animal politique >> REUSSIR EN PHILOSOPHIE BAKAYOKO ABDOULAYE 7 - Autrui m’éduque L’autre m’apporte l’éducation nécessaire pour sortir de mon état primitif et parvenir à un stade d’être humain. Ainsi grâce à l’autre l’homme arrive à s’humaniser et à vivre en toute intelligence avec ses semblables. Kant : << L’homme n’est homme que par l’éducation >> - Autrui est indispensable dans ma vie Spinoza : l’autre est la condition de ma réalisation mettant en évidence les conseils, les soutient et aide d’autrui dans notre vie. En effet Autrui donne de la valeur et de la saveur à notre vie. Il nous donne espoir et cela fait que desormais nous devenons de plus en plus heureux pour continuer la vie. <> Aussi autrui est le médiateur entre moi et moi-même car il me permet de me connaitre. Grâce à lui je peux me corriger et prendre conscience de moi-même. LECON 4 : L’ETAT  L’Etat est nécessaire dans la mesure ou : - Il assure le bonheur de tous 1- L’Etat permet de mettre fin à la nature agressive de l’homme caractérisé par la REUSSIR EN PHILOSOPHIE BAKAYOKO ABDOULAYE 8 guerre de tous contre tous. En effet sans l’Etat nous serions dans unej ungle où chacun se donnera le droit de faire ce qu’il veut, ce que sa force lui permet de faire. Ainsi la loi qui fixe les règles de l’existence soustrait l’homme de ses instincts et l’amène à agir dans la moralité pour le bonheur de la collectivité. Jean Jacques Rousseau : << Par l’Etat de droit l’homme s’arrache de la brutalité animale et accède ainsi à la moralité et à la rationalité >> 2- L’Etat participe à la citoyenneté de l’individu grâce à ses institutions qui permettent d’apporter à l’individu la santé, l’éducation, la sécurité, l’emploi …De ce fait il veille à la bonne conservation de leurs personnes et de leurs biens en assurant leurs sécurité par la bonne observation du droit et de la justice grâce aux appareils répressifs tels que la police, la gendarmerie, la justice…- Il assure la justice. L’Etat est le garant de la justice social. En effet tous les hommes naissent égaux en droit et quelque-soit notre classe sociale, notre appartenance religieuse ou ethnique la loi met tous les individus sur le même pied d’égalité. L’Etat protègelespauvres, les riches et les citoyens accèdent aux mêmes droits. Henry Bergson : << Je préfère la pire des lois que le meilleur des maitres car le maitre a des préférences tandis que la loi n’en a aucun >> * LA FORCE COMME LE MEILLEUR MOYEN DE GOUVERNEMENT - L’Etat doit user de la force pour assurer un ordre politique stable dans la société. La loi en elle-même est fragile car son application pose de sérieux problèmes. Ainsi l’Etat doit utiliser la violence pour intimider les citoyens à l’image de ses appareils répressifs (Police, gendarmerie, justice…) pour le bien être de la société. - Blaise Pascal : Selon lui sans la force il n’y a pas d’Etat. En effet l’Etat doit utiliser la force pour mettre de l’ordre au sein du désordre orchestré par les voleurs, les REUSSIR EN PHILOSOPHIE BAKAYOKO ABDOULAYE 9 bandits, les violeurs … L’Etat est donc le garant de la sécurité et de la justice. << La force sans justice est tyrannique mais la justice sans la force est impuissante>  L’État aliène l’homme dans la mesure ou : - Elle prive l’homme de sa liberté L’Etat représente une menace pour la liberté humaine. D’emblée par desloisrigides elle prive l’homme de sa liberté naturelle et l’empêche de manifestersesenvies et ses désirs. La loi fait ainsi de l’homme un esclave et elle l’enchaine. Parailleurs l’Etat en usant de la force pour régner trouble la quiétude ducitoyen. Laforce est brutale, tyrannique et agressive. Elle engendre un excès de préjudiceetentrave les efforts de paix. C’est pour toutes ces raisons que les anarchistesdemandent le dépérissement de l’Etat pour que vive la liberté d’oùlaformuled’une vie < sans DIEU ni maitre > Bakounine : << L’Etat est un immense cimetière ou viennent s’enterrés les libertésindividuelles >> - L’Etat est au service de la classe dominante Karl Marx : Selon lui l’Etat est un appareil au service de la classe dominante. Il protège les intérêts des bourgeois donc génère de l’injustice au sein delasociété. La loi faite pour tous ne régit que les pauvres donc de la dictaturedelabourgeoisie sur les prolétaires. Dans ces conditions Karl Marx appellelesprolétaires du monde à s’unir afin de prendre le pouvoir aux riches << Prolétaires du monde unissez-vous >> REUSSIR EN PHILOSOPHIE BAKAYOKO ABDOULAYE 10 . Elle est sert d’intérêt personnel Nietzsche : Pour lui l’Etat est un instrument peu crédible. En effet il devientlemoyen par lequel une minorité de personnes dupent le peuple pour réaliser leursambitions. Ainsi la démagogie est le propre des hommes politiques oudesgouvernants qui font rêver le peuple par des promesses, des flatteries …<< L’Etat est un monstre froid, le plus froid de tous les monstres froid. Il mentaupeuple et voici le mensonge qui sort de sa bouche c’est moi le peuple >>. Il n’y a pas de paix Malgré la présence de l’Etat au sein de la société il est aisé de constater quelesconflits persistent et même s’intensifient dans le monde. Les regains detensions, les soulèvements populaires, les génocides, les rébellions, coup d’états, attentats, massacres à mains armées, les violences sont la preuve tangible de cequel’Etatn’arrive pas à garantir la sécurité des citoyens. Dans son fonctionnement il laisseentrevoir des imperfections qui mettent à mal la tranquillité des hommes. Dansces conditions la liberté est piétinée, la justice bafouée et les droits de l’homme occultés.  AUTRES VOIES DE GOUVERNANCES AUTRES QUE LA VIOLENCE . La violence est destructrice. Elle ne peut en aucun cas résoudre unproblèmepuisqu’elle est elle-même un problème. Ainsi l’Etat en usant de la forcepourrègner peut conduire à des frustrations, des rancœurs, des révoltés d’un groupe de personne dont la conséquence immédiate est l’émergence de nouvelles formesdeviolences. Il faut donc user des moyens conventionnels comme le dialogue, la discussion, la négociation car la violence entraine toujours la violence. REUSSIR EN PHILOSOPHIE BAKAYOKO ABDOULAYE 11 Gandhi : << La victoire par la violence équivaut à la défaite car elleestmomentanée> - Platon : Selon lui la bonne gouvernance est possible si et seulement si àlatêtede l’Etat se trouve un philosophe. Le philosophe étant le détenteur des valeursmorales peut incarner des valeurs comme la non-violence, la justice, lavérité, latransparence … pour une paix au sein de la société. << Il faudrait pour le bonheur des Etats que les philosophes fussent roi ouquelesrois fussent philosophes >> La République LECON 5 : LA RELIGION . Un fait Naturel - René Descartes : Pour lui l’homme est de nature un être religieux. Il aunedisposition naturelle à faire le bien et cette bonté ne peut provenir qued’unDieuplein de sagesse. Jean Jacques Rousseau : << L’homme est bon naturellement >> Discourssurl’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes - Blaise Pascal : Selon lui la croyance en Dieu est naturelle par le biais delafoi. Ainsi c’est le cœur qui sent Dieu et non la raison. L’homme est naturellementattaché à Dieu. << Le cœur a ses raisons que la raison ne connait pas >> Pensées REUSSIR EN PHILOSOPHIE BAKAYOKO ABDOULAYE 12 . Voltaire : Pour lui la croyance est inscrite au cœur de toutes les civilisations. Leshommes quelque-soit leurs origines s’inclinent tous face à une divinité. Lareligionapparait ainsi comme un patrimoine des humains d’où sa pensée : <>. “Il n’y a jamais eu de société sans religion” (Bergson)  Religion un fait culturel . Nietzsche : Selon lui la religion est une invention humaine notamment despauvres qui se servent de la religion pour se consoler face aux difficultésterrestres. En réalité pour lui l’homme a une puissance mais à force de postulersacroyance en un Dieu qu’il ne voit pas, il doute de sa propre puissance. Les hommesseront toujours malheureux tant qu’ils continueront à croire en l’existencedeDieu. << Dieu est mort, vive le surhomme >> . Dieu est donc une imagination de l’homme. En effet c’est l’homme lui-mêmequi projette dans le ciel en le séparant et en l’aliénant de lui-même son rêvedejusticequ’il ne peut réaliser sur terre. Feuerbach : << Les dieux sont les vœux de l’homme réalisé >> L’essence du christianisme REUSSIR EN PHILOSOPHIE BAKAYOKO ABDOULAYE 13 . La religion est bon pour l’homme dans la mesure ou : . Elle libère l’homme. La religion est source de liberté. En effet face aux difficultés quotidiennes commela peur, l’angoisse, le désespoir, le temps, la mort … l’homme trouve des ressources nécessaires dans la religion pour rebondie. Ainsi par le biais de la religion l’homme trouve un refuge qui le comble, le soulage et qui l’amèneàespérer. Bergson : << La religion nous libère de l’angoisse de la mort >> Bible : << venez a-moi vous qui êtes fatigués et chargés, je vous donnerai lerepos> . Elle inculque des valeurs aux hommes La religion est un véritable facteur d’humanisation des mœurs et des institutions. Elle est à la base du développement de certains sentiments chez l’homme tels que le pardon, la charité, l’hospitalité, l’amour fraternelle… et par là devient unvéritable facteur de cohésion social. Bible : << La crainte de l’éternel est le commencement de la sagesse. Tous ceuxqui l’observe ont une raison saine >> . Elle unie les hommes La religion est à la base de l’équilibre et de l’harmonie sociale. En effet Lareligionétablit un lien entre les hommes et elle les unis en une même communautéouilssont frères et sœurs puis elle brise toutes les barrières qui existaient entreleshommes au niveau linguistique, culturel, géographique, politique… REUSSIR EN PHILOSOPHIE BAKAYOKO ABDOULAYE 14 Youakim Moubarak : << De tous les facteurs d’unité entre les hommes il est certainque jusqu’à nos jours la religion est le facteur le plus unificateur >>  La religion est néfaste pour l’homme dans la mesure ou : - Elle favorise la violence La religion est source de division et de déséquilibre sociale. Elle catégoriseleshommes en fonction de leurs cultes et incite à la violence, préjudiciableàlacohésion sociale Thomas Hobbes : << Le royaume de Dieu s’obtient par la violence>> - Elle est source d’exploitation de l’homme Karl Marx : Pour lui la religion est une source d’exploitation de l’hommeparl’homme. Elle est comme une drogue qui endort la conscience des hommes envuede mieux l’exploiter. Par l’idée de Dieu, l’homme se dépossède de tout cequi lui appartient au profit d’un autre. << La religion est le soupir de la créature opprimée, elle est l’opiumdu peuple>>- Elle prive l’homme de sa liberté L’éducation religieuse est austère et répressive. Elle empêche le croyant demanifester des envies. Il doit à tout moment se censurer et refouler certainesenvies. Il a toujours le sentiment de culpabilité et par conséquent ne peut pasêtreheureux.

« REUSSIR EN PHILOSOPHIE RESUME DES COURS DE PHILOSOPHIE LECON 1 : LA CONSCIENCE  ASPECTS POSITIFS - Blaise Pascal : selon lui la conscience fait la grandeur et la misère de l'homme. Tout d'abord elle le rend responsable de ses actes, le caractérise des animaux, l'élève à la moralité objective d’où toute sa dignité. Cependant parce qu’il a une conscience l'homme n'ignore rien de sa misère, il connait le poids de ses fautes et lui fait redouter la mort. - Jean Jacques Rousseau : Selon lui la conscience et plus précisément la conscience morale apparait comme la marque de la perfection de l’homme. La 1 BAKAYOKO ABDOULAYE »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles