Devoir de Philosophie

Science et technique

Publié le 13/01/2004

Extrait du document

technique
LA TECHNIQUE PRIME-T-ELLE SUR LA SCIENCE, OU L'INVERSE ?A - La primauté de la technique■ Il n'y a pas de symétrie entre la science et la technique. Les dualités théorie et pratique, connaissance et action ne doivent pas nous induire en erreur.■ La primauté de la technique se signale d'abord par son antériorité chronologique. Le premier outil précède de plus d'un million d'années le premier théorème. De fait, alors qu'une société sans science est possible (les sociétés anciennes et traditionnelles ont ignoré ce mode spécifique de savoir), une société humaine sans technique est inenvisageable.■ La satisfaction des besoins possède une urgence que la recherche de la vérité n'a pas. Ainsi toutes les sociétés, toutes les cultures ont développé des techniques efficaces, dans tous les domaines, sans connaître par concepts les mécanismes qu'elles mettaient en jeu. Les Polynésiens ont construit des longues barques sans savoir ce qu'est un tirant d'eau ni connaître le régime des vents, et les tonneliers gaulois eussent été bien incapables de calculer le volume de leurs tonneaux.■ D'une manière générale, l'outil, la machine, l'appareil sont construits avant que l'on ne comprenne le pourquoi de leur fonctionnement.
technique

« 3.

L'INTERACTION DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNIQUE Relions les deux relations précédentes : la science dérive de la technique, la science détermine la technique.

Nousavons alors affaire à une véritable synergie, caractéristique de notre monde : la science détermine la technique quila détermine, la technique détermine la science qui la détermine.

La géométrie s'applique dans l'optique, qui vafabriquer des microscopes, qui vont permettre la découverte des cellules : une découverte (scientifique) est à lafois en amont et en aval d'une invention (technique).C'est pour traduire cette véritable dialectique de la science et de la technique que le néologisme de technoscience(on dit également : les technosciences, au pluriel), a été inventé.

Conceptuellement la science et la techniquerestent distincts ; dans le réel, si l'on excepte les travaux les plus abstraits de mathématiques pures, il n'est plusguère possible de conserver l'opposition conceptuelle entre les deux. Certes, il existe entre science & technique une différence de perspective.

Le savant n'est pas le technicien. Ce dernier se borne à appliquer les résultats de la science.

Celui qui fait la science ne se préoccupe pas de sonapplication pratique.

Ainsi, par exemple, Einstein a découvert la loi de la conservation de l'énergie « E=MC 2 » et non la bombe atomique.

La recherche d ‘une application précise peut même être un obstacle au progrès du travaildu savant.

La science pure est le produit d'une curiosité désintéressé.

Un exemple est celui des fontainiers deFlorence qui, constatant que, dans des pompes vides, l'eau ne monte pas à plus de 10,33 mètres, viennentconsulter le savant Torricelli .

Si ce dernier avait été technicien, il se serait contenté de donner un conseil simple : prenez une pompe foulante pour amener l'eau à un niveau supérieur.

Mais Torricelli cherche à comprendre et se trouve ainsi mis sur la voie des lois de la pression atmosphérique. De son côté, le technicien se heurte souvent à une réalité plus complexe que toute théorie et parfois même rencontre des problèmes que l'état de la science ne permettait pas de prévoir.

Mais ces incompatibilités entrescience & technique n'excluent pas leur interdépendance.

En effet, la technique doit beaucoup à la science.

Ainsi,par exemple, sans les travaux théoriques de Faraday sur la liquéfaction des gaz, sans les progrès de lathermodynamique, il n'y aurait pas de réfrigérateurs.

De même, sans la découverte par Hertz , en 1894, des ondes électromagnétiques dites « hertziennes », il n'y aurait pas toutes les techniques fondées sur l'usage des radio- isotopes dans les domaines aussi divers que la chimie des pétroles ou des matières plastiques, la métallurgie ouencore la conservation des produits alimentaires. Mais, inversement, la science doit beaucoup à la technique.

Sans matériaux et instruments techniques, de nombreuses découvertes scientifiques n'auraient pas vu le jour.

Ainsi, sans l'invention du verre et donc dutélescope, du microscope, il n'y aurait ni astronomie, ni connaissance de l'infiniment petit.

De même, sans appareilsde mesure ou d'observation d'une très haute précision technique comme la chambre noire de Wilson ou l'interféromètre de Michelson & Morley , il n'y aurait eu, en physique, ni le principe d'incertitude de Heisenberg , ni la théorie de la relativité d' Einstein . Science & technique s'enrichissent donc mutuellement.

Cette solidarité est telle que tout savant doit avoiraujourd'hui une formation technique et que tout technicien de haut niveau doit être un vrai scientifique. SUPPLEMENT: RAPPORTS DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNIQUE. 1) Distinction de principe. En principe, l'activité scientifique et l'activité technique peuvent être distinguées.

Tandis que la science se présente comme la découverte progressive des relations objectives qui existent dans le réel, on peut entendre partechnique, au sens large, un « ensemble de procédés bien définis destinés à produire certains résultats jugés utiles » ( Lalande ).

La science, dans sa poursuite de l'objet réel, veut éliminer nos goûts subjectifs, nos préférences individuelles.

La technique au contraire se met au service de nos besoins, de nos désirs, de toutes les aspirationssubjectives dont la science précisément s'efforce de faire abstraction.

La technique est « un effort pour produire ce qui doit être, ce qu'on souhaite qui soit » (Albert Bayer in « La morale de la science ») – et qui n'est pas ; la science est un effort pour connaître, pour expliquer ce qui est. 2) Relations logiques entre la connaissance et l'action. Cependant si la technique veut transformer la nature, veut la soumettre aux exigences d'un vouloir humain, ilsemble que ce vouloir ne puisse s'incarner en un pouvoir que par l'intermédiaire d'un savoir. La science nous révèle les lois de la nature, les relations des phénomènes, la technique utilise la connaissancede ces lois pour obtenir un résultat désiré.

Le rapport théorique de cause à effet paraît logiquementtransposable en un rapport technique de moyen à fin.

La technique, c'est un savoir appliqué.

« Une fois les faits établis et les lois formulées, l'homme cherche à en tirer parti pour satisfaire ses besoins, ses désirs, voire sescaprices et c'est alors que surgit ce que nous appelons la technique ou l'art : l'ingénieur utilisant la physique etla chimie construit des machines ; le médecin utilisant la physique, la chimie, la biologie, signe une ordonnance ;le législateur utilisant la sociologie promulgue un décret ».

Le grand public confond très souvent science et. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles