Devoir de Philosophie

À un ami qui vous écrit que la littérature n'a pas pour but d'apprendre à réfléchir mais de distraire et d'émouvoir, vous répondez que c'est elle, plus que les autres arts, qui donne une juste vue du monde. Votre lettre sera construite et s'appuiera sur des exemples précis empruntés aux textes du corpus et à votre expérience de lecteur.

Publié le 29/08/2014

Extrait du document

Argument 1. l'écrivain se doit d'être un citoyen exemplaire, qui ne peut par conséquent pas rester en retrait de la vie publique. Exemple : Zola fait paraître le fameux article intitulé J'accuse dans L'Aurore (numéro du 13 janvier 1898) afin de prendre la défense du capitaine Dreyfus, accusé, injustement selon Zola, de haute trahison. Larticle interpelle le président de la République, Félix

Faure, dénonce les faux-semblants et tonne en un cri polémique et combatif :

« [...] C'est à vous, monsieur le Président, que je la crierai cette vérité, de toute la force de ma

 

révolte d'honnête homme.

« Chapitre 4 Convaincre, persuader, délibérer PLan détaiLLé Entrée en matière. Après l'apostrophe initiale amicale, il faut interpeller votre ami et lui signifier votre désaccord en ce qui concerne les fonctions qu'il assigne (émouvoir et divertir) à la littérature. Vous introduisez l'idée que la vocation essentielle de l'écrivain est de mener les hommes au combat, c'est-à­ dire de s'engager pour défendre une cause. Argument 1. I.:écrivain se doit d'être un citoyen exemplaire, qui ne peut par conséquent pas rester en retrait de la vie publique. Exemple : Zola fait paraître le fameux article intitulé j'accuse dans L'Aurore (numéro du 13 janvier 1898) afin de prendre la défense du capitaine Dreyfus, accusé, injustement selon Zola, de haute trahison. I.:article interpelle le président de la République, Félix Faure, dénonce les faux-semblants et tonne en un cri polémique et combatif: > Argument 2. I.:écrivain doit aider le peuple à se forger une opinion personnelle et critique. Il est ainsi un guide, un prophète qui a pour mission, pour voca­ tion d'éclairer les consciences populaires. Exemple : dans le poème Chanson (l, X), tiré des Châtiments, Hugo invite le peuple endormi à se rebeller contre l'ordre impérial, corrompu et dégénéré : Ô peuple des faubourgs, je vous ai vu sublime. Aujourd'hui vous avez, serf grisé par le crime, Plus d'argent dans la poche, au cœur moins de fierté. Argument 3. La littérature, plus que les autres arts, propose des armes efficaces pour défendre une cause et rendre une argumentation persuasive (diversité des registres*- polémique, comique; prise à parti directe- apostrophes, questions rhétoriques, ... ). Exemple: dans Les Tragiques, d'Aubigné représente Catherine de Médicis sous les traits d'une sorcière malfaisante et, en un geste déictique, l'apostrophe de façon véhémente : En vain, Reine, tu as rempli une boutique, De drogues du métier et ménage magique; En vain fais-tu amas dans les tais des défunts De poix noire, de camphre à faire des pmfums; La peinture ou la sculpture ne pourraient apostropher ainsi la cible visée. La musique ne pourrait que suggérer, non pas montrer. Clausule de la lettre. Insister une dernière fois sur la dimension politique et révolutionnaire de la littérature. Formule de prise de congé, signature. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles