Devoir de Philosophie

On n'est pas un bon écolier, parce qu'on fait de temps à autre un bon devoir. On n'est pas un bon fils, parce qu'on obéit quelquefois à sa mère et qu'on l'aide de temps en temps. Pour être un homme digne d'estime, il faut non seulement être capable de faire un effort énergique, mais encore persévérer dans la ligne de conduite qu'on s'est tracée.

Extrait du document

temps

La plupart d'entre vous vont bientôt quitter l'école pour embrasser la carriè're qu'ils auront choisie. Quelques-uns veulent être instituteurs, d'autres espèrent embrasser. Le métier des armes, enfin le plus grand nombre mettent toute leur ambition à devenir d'honnêtes ouvriers ou des cultivateurs intelligents....

 

« puis quelques semaines. Ceux qui agissent ainsi mon­ 'trent tout simplement qu'ils auraient ce qu'il faut pour devenir de bons élèves s'ils avaient plus de persévérance dans le travail. Ils méritent certainement moins l'es­ time de leur maître que les enfants_ moins intelligents, qui s'appliquent à faire régulièrement de leur mieux les ·devoirs qui leur sont donnés. Il en est d'un bon fils comme d'un bon écolier. Un bon fi)s, en effet, ne se contente pas d'obéir à sa mère de temps à autre, sauf à lui désobéir un.instant après, inais il cherche à lui être toujours utile, à lui faire plai­ sir, à lui donner. constamment les mêmes marques d'attachement, de respect et d'obéissance. La plupart d'entre vous vont bientôt quitter l'école pour embrasser la carriè're qu'ils auront choisie. Quel­ ques-uns veulent être instituteurs, d'autres espèrent embrasser .IÈ: métier des armes, enfin le plus grand nombre mettent toute leur ambition à devenir d'hon­ nêtes ouvriers ou des cultivateurs intelligents. .Eh ~ien! mes amis, vous n'arriverez les uns et les autres au but que vous vous proposez, et vous ne vous attire­ rez l'estime de vos concitoyens que par le tra,vail et la persévérance. Il ne suffit pas; en effet, de se tracer une bonne ligne de conduite,. ni' même d'être capable de faire de terrips à autre de louables efforts, il faut en­ core et surtout p·ersévérer dans cette voie et ne pas se laisser décourager par les obstacles que l'on y rencontre. Tous les 'grands hommes dont nous parlons d,ans no~ . leçons d'histoire ont été des écoliers comme vous, et ils ne sont parvenus à acquérir une grande renommée · que par leur· travail persévérant. Sans doute; il faut tenir compte des dons naturels; mais bien souvent, il y a.dansla société des hommes doués d'un vrai génie 1 ·, ~ »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles