Devoir de Philosophie

Peut-on échapper au temps ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

Sans doute mon état actuel s'explique par ce qui était en moi et par ce qui agis­sait sur moi tout à l'heure. Je n'y trouverais pas d'autres éléments en l'analysant.     2-Echapper au temps, c'est échapper à la mort, à notre finitude, cela n'est possible   A Comme les hommes ne peuvent devenir immortel, il ne peuvent échapper au temps, les limites du pouvoir des hommes à échapper au temps sont remarquablement exposées par Pascal : comme  Les hommes ne peuvent guérir la mort, la misère, l'ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n'y s point penser. S'il veulent être heureux , il aurait fallu que les hommes deviennent  immortels; mais ne le pouvant, il se sont avisés de s'empêcher de penser à la mort. La réponse pascalienne est digne d'intérêt, car elle nous montre que les hommes essayent d'échapper au temps par les divertissements, et les loisirs pour combler le vide existentiel : « la seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement » mais c'est là nous dit Pascal « la plus grande de nos misères ». En  effet sans divertissement,  nous serions dans l'ennui, et cet ennui nous pousserait à chercher un moyen plus solide d'en sortir. Mais le divertissement nous amuse certes  mais cette dissimulation ne doit pas faire oublier ce qui nous fait arriver à la mort.     3 Notre passé refait toujours surface à cause de notre mémoire   L'homme ne peut échapper au temps car il ne peut pas l'oublier, le souvenir, la mémoire sont autant de facultés qui le rapprochent de sa propre finitude. Nietzsche dans Seconde Considération intempestive montre au travers d'un exemple comment les animaux n'ont pas la notion du temps et que potentiellement, il n'y a qu'eux qui peuvent échapper au temps car mémoire, souvenir leur font défaut : « Contemple le troupeau qui passe devant toi en broutant. Il ne sait pas ce qu'était hier ni ce qu'est aujourd'hui: il court de-ci de-là, mange, se repose et se remet à courir, et ainsi du matin au soir, jour pour jour, quel que soit son plaisir ou son déplaisir.

Deux directions se présentent à la réflexion : on peut tenter d'échapper à son temps à travers des conduites de fuite par l'imagination, ou par une conduite de confrontation par l'action. La première consiste à se réfugier, par l'imagination ou par des stratégies variées, dans des époques fictives ou hors du temps; la seconde consiste à tenter de « ramer à contre-courant «, de choisir résolument une attitude « inactuelle «, « intempestive « pour affirmer sa liberté face aux courants de l'époque.

« - Comme les hommes ne peuvent devenir immortel, il ne peuvent échapper au temps , les limites du pouvoir des hommes à échapper au temps sont remarquablement exposées par Pascal : comme Les hommes ne peuvent guérir la mort, la misère, l'ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n'y s pointpenser.S'il veulent être heureux , il aurait fallu que les hommes deviennent immortels; mais ne le pouvant, il se sont avisésde s'empêcher de penser à la mort. La réponse pascalienne est digne d'intérêt, car elle nous montre que les hommes essayent d'échapper au temps par les divertissements, et les loisirs pour combler le videexistentiel : « la seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement » mais c'est là nous dit Pascal « la plus grande de nos misères ». En effet sans divertissement , nous serions dans l'ennui , et cet ennui nous pousserait à chercher un moyen plus solide d'en sortir. Mais le divertissement nous amuse certes mais cette dissimulation ne doit pas faire oublier ce qui nous fait arriver à la mort. - On ne peut échapper au temps car la durée est irréversible et que le temps est imprévisible selon Henri Bergson , dans L'évo1ution créatrice . C'est dans le surgissement d'états nouveaux, qui ne sont jamais parfaitement prévisibles, et non dans la reproduction d'états passés, ou dans l'immobilisme, que l'on fait l'expériencede la réalité créatrice du temps. Quand Bergson affirme que la durée est irréversible, il signifie précisément que nousne saurions en revivre une parcelle, car il faudrait commencer par effacer le souvenir de tout ce qui a suivi. Chacunde ses moments est du nouveau qui s'ajoute à ce qui était auparavant. Allons plus loin: ce n'est pas seulement dunouveau, mais de l'imprévisible. Sans doute mon état actuel s'explique par ce qui était en moi et par ce qui agissaitsur moi tout à l'heure. Je n'y trouverais pas d'autres éléments en l'analysant. 2-Echapper au temps, c'est échapper à la mort, à notre finitude, cela n'est possible A Comme les hommes ne peuvent devenir immortel, il ne peuvent échapper au temps, les limites du pouvoir des hommes à échapper au temps sont remarquablement exposées par Pascal : comme Les hommes ne peuvent guérir la mort, la misère, l'ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n'y s pointpenser. S'il veulent être heureux , il aurait fallu que les hommes deviennent immortels; mais ne le pouvant, il sesont avisés de s'empêcher de penser à la mort. La réponse pascalienne est digne d'intérêt, car elle nous montre queles hommes essayent d'échapper au temps par les divertissements, et les loisirs pour combler le videexistentiel : « la seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement » mais c'est là nous dit Pascal « la plus grande de nos misères ». En effet sans divertissement , nous serions dans l'ennui , et cet ennui nous pousserait à chercher un moyen plus solide d'en sortir. Mais le divertissement nous amuse certes mais cette dissimulation ne doit pas faire oublier ce qui nous fait arriver à la mort. 3 Notre passé refait toujours surface à cause de notre mémoire L'homme ne peut échapper au temps car il ne peut pas l'oublier, le souvenir, la mémoire sont autant defacultés qui le rapprochent de sa propre finitude . Nietzsche dans Seconde Considération intempestive montre au travers d'un exemple comment les animaux n'ont pas la notion du temps et que potentiellement, il n'y aqu'eux qui peuvent échapper au temps car mémoire, souvenir leur font défaut : « Contemple le troupeau qui passe devant toi en broutant. Il ne sait pas ce qu'était hier ni ce qu'est aujourd'hui: il court de-ci de-là, mange, se reposeet se remet à courir, et ainsi du matin au soir, jour pour jour, quel que soit son plaisir ou son déplaisir. Attaché aupiquet du moment il n'en témoigne ni mélancolie ni ennui ». L'homme ne peut apprendre à oublier et parce qu 'ilrestait sans cesse accroché au passé. Quoi qu'il fasse, qu'il s'en aille courir au loin, qu'il hâte le pas, toujours lachaîne court avec lui. L'homme dit: «je me souviens.», l'animal non. 4 Notre présent est latent et décrit une image cinglante de notre propre existence, on ne peut pas tricher - Les hommes essayent d'échapper au présent, mais ils n'y arrivent pas : On ne peut échapper au temps, d'ailleurs, nous ne pensons qu'à l'avenir pour oublier le caractère misérable de notre existence présente selon Pascaldans les Pensées : c'est que le présent, d'ordinaire, nous blesse. Nous le cachons à notre vue, parce qu'il nousafflige; et s'il nous est agréable, nous regrettons de le voir échapper. Nous tâchons de le soutenir par l'avenir, etpensons à disposer les choses qui ne sont pas en notre puissance, pour un temps ou nous n avons aucuneassurance d'arriver. Que chacun examine ses pensées, il les trouvera toutes occupées au passé et à l'avenir. Nousne pensons presque point au présent; et, si nous y pensons, ce n'est que pour en prendre la lumière pour disposerde l'avenir. Le présent n'est jamais notre fin: le passé et le présent sont nos moyens; le seul avenir est notre fin. 5 On ne peut pas échapper au temps car le temps est la condition de l'expérience , en effet selon Emmanuel Kant, dans la Critique de la raison pure (1781) dans la partie concernant l' «Esthétique transcendantale », § 4, montre qu' il n'y a pas d'objet dont je fasse l'expérience qui ne se situe dans le temps. La représentation du temps ne procède pas de l'expérience, elle la précède nécessairement et la rend possible. Le temps n'est pas un concept empirique ou qui dérive d'une expérience quelconque. En effet, la simultanéité ou la succession ne tomberaient paselles-mêmes sous la perception, si la représentation du temps ne lui servait a priori de fondement. Ce n'est que sous cette supposition que nous pouvons nous représenter une chose comme existant en même temps qu'une autre(comme simultanée) ou dans un autre temps (comme la précédant ou lui succédant). Le temps est unereprésentation nécessaire qui sert de fondement à toutes les intuitions. On ne saurait supprimer le temps lui-même »

Le document : "Peut-on échapper au temps ?" compte 2019 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Peut-on échapper au temps ?

Liens utiles