Devoir de Philosophie

Sens et portée du texte suivant de Bergson : « La conscience est la lumière immanente à la zone d'actions possibles, ou d'activité virtuelle qui entoure l'action effectivement accomplie par l'être vivant. Elle signifie hésitation ou choix. Là où l'action réelle est la seule action possible (comme dans l'activité du genre somnambulique ou plus généralement automatique), la conscience devient nulle. Là où beaucoup d'actions, également possibles, se dessinent sans aucune action réelle (comme dans une délibération qui n'aboutit pas), la conscience est intense ».

Extrait du document

bergson

Si, de plus, on rappelle le texte bien connu de Descartes, Discours, 3e partie, 2e paragraphe, où l'auteur observe que nous pouvons ignorer nos propres croyances, si bien que le sens exact en est donné par nos actes, on précisera que l'idée cartésienne n'entraîne pas nécessairement l'affirmation de Jouffroy, d'une connaissance totale, de même qu'elle n'exclut pas la thèse bergsonienne d'une limitation de la conscience par l'action ou d'une opposition à l'action. — Par là, on sera en mesure d'évaluer plus exactement la portée des textes proposés.   

Liens utiles