Devoir de Philosophie

"Ce ne sont pas véritablement des lois, celles qui n'ont pas été instituées en vue de l'intérêt commun de la cité toute entière ; mais, quand elles l'ont été en vue de l'intérêt de quelques-uns, ces gens-là sont des factieux et non point des citoyens ; et ce qu'ils appellent leurs justes droits ne sont que des mots vides de sens." Platon, Les Lois, 349 av. J.C. Commentez cette citation. ?

Extrait du document

Le problème, ici, est la définition de la loi. Le mot "véritablement" souligne qu'il y a une illusion dans l'interprétation de la signification du mot "loi". Les lois qui défendent des intérêts particuliers ne sont que des simulacres de lois. Seules sont légitimes les lois qui défendent l'intérêt commun. Mais n'est-il pas légitime aussi de défendre des intérêts particuliers ? Tous les hommes sont-ils semblables ? Les lois, sous des dictatures, ne sont-elles pas aussi des lois ? On voit ici que la loi ne se suffit pas à elle-même : le droit doit être justifié par des arguments qui ne sont pas de nature juridique, mais philosophique.

Liens utiles