Devoir de Philosophie

KANT: « ce qui plaît universellement et sans concept »

Extrait du document

kant

Ces lignes extraites de la Critique de la faculté de juger sont écrites par Kant, philosophe des  Lumières (XVIIIe). Elles se rapportent au thème du jugement esthétique. Dans cet extrait Kant soulève le problème du jugement en matière de beauté. Le philosophe définit le beau comme « ce qui plaît universellement et sans concept «. Le beau est cette harmonie en nous qui s’offre comme une harmonie dans l’objet. Ainsi, se dégage la thèse soutenue par Kant :  La beauté serait fondée sur un sentiment de satisfaction qui prétend à l’universel.  Dès lors des questions se posent et s’imposent :  Peut-on dire : « c’est beau « sans même laisser aux autres l’opportunité de juger de l’esthétique d’une chose ? La beauté doit-elle nous détacher de nous même et nous attacher à l’humanité ? Autrement dit, dans quelle mesure juger personnellement de la beauté d’une chose est-il à proscrire selon Kant ?

Liens utiles