Devoir de Philosophie

Montrer sur des exemples précis le rôle du raisonnement et le rôle de l'expérience dans la méthode des sciences physiques. ?

Extrait du document

INTRODUCTION. - Le terme de « sciences expérimentales « qui est appliqué aux sciences physiques rappelle deux exigences de cette discipline il s'agit d'une part de véritables sciences, c'est-à-dire de connaissances précises, contrôlées et organisées, ce qui laisse entendre que le raisonnement doit y tenir sa place. Il s'agit d'autre part de sciences dont la caractéristique est d'être expérimentales, c'est-à-dire fondées sur l'observation de phénomènes provoqués, en vue de contrôler une hypothèse. A l'aide d'exemples empruntés à l'histoire des sciences, essayons de montrer le rôle respectif du raisonnement et de l'expérience. I. — LE RÔLE DU RAISONNEMENT. A. Justification de son rôle. Dans toute science, on ne saurait se contenter, ni de la simple observation, la science n'était pas un catalogue de faits, ni même de la simple conjecture. On veut atteindre les causes. Sans doute l'hypothèse est-elle une étape nécessaire, et si l'on ne se posait plus de questions, il n'y aurait. plus de progrès scientifique. Mais on ne saurait se fonder sur des hypothèses non vérifiées. C'est précisément à ce point qu'intervient le raisonnement. L'intuition a trouvé, le raisonnement prouve. Il s'agit bien entendu du raisonnement déductif, seul type de raisonnement valable, qui nous fait descendre de l'universel au particulier. Si les sciences physiques font usage de l'induction, ce n'est là qu'un autre nom de l'intuition, d'où naît l'hypothèse. Celle-ci formulée, il faut raisonner dans le but de la justifier. La caractéristique du raisonnement déductif, dans les sciences physiques, c'est qu'il part d'une proposition conditionnelle, laquelle n'est autre que l'énoncé de l'hypothèse, c'est-à-dire de la loi pressentie. De la loi générale, encore hypothétique, on déduit un cas particulier où l'on pourra provoquer le phénomène, ou du moins l'invoquer, en faveur de l'hypothèse.

Liens utiles