Devoir de Philosophie

La valorisation du temps libre conduit-elle à une nouvelle conception du travail ?

Extrait du document

temps

Le travail est contrainte. A l'opposé, le temps libre est ce temps au cours duquel chacun peut, théoriquement, penser à soi, se livrer à des activités reposantes, divertissantes, intellectuellement enrichissantes. Malheureusement, au sein des sociétés postindustrielles, la valorisation du temps libre aboutit à ce paradoxe: plus on travaille, plus on peut s'offrir de loisirs, plus on travaille, plus on a besoin de loisirs.

Apparemment, le travail a perdu son caractère ancestral de contrainte. De fait, il est encore plus aliénant que par le passé. En effet, de lui découle la nécessité, toute artificielle, d'y consacrer l'essentiel de son existence pour obtenir ce simple privilège: avoir la possibilité de vivre, de proche en proche, ces instants où l'on se sent vraiment homme, où l'on ne se sent plus soumis aux nécessités naturelles.

« La valorisation du temps libre ne conduit pas à une nouvelle conception du travail Derrière les loisirs se cache une industrie lucrative . Phénomène de société, phénomène de masse: les individus sont prêts à travailler toujours davantage pour s'offrir le plus de temps libre possible. Les loisirs partici­ pent d'une société de contrôle A insi que l'écrit Her­ bert Marcuse dans Éros et civilisation: »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles